Nos Solutions Techniques : Nos performances

1. Notre postulat | 2. Nos performances | 3. Nos choix techniques
2. Nos performances : elles résultent du choix de l’isolation renforcée.

Isoler parfaitement nos maisons est notre priorité. Pour se faire, nous avons adopté un procédé constructif qui permet d’intégrer une isolation offrant au choix trois niveaux de performance tous supérieurs à la RT 2012 :

  • « RT 2012 + »
  • « Tendance Passive »
  • « Passive »

Une fois l’un de ces trois niveaux de performance défini, nous adaptons l’appareillage technique destiné à vous chauffer, produire votre eau chaude et renouveler l’air intérieur, ces choix tenant compte aussi de vos souhaits.

Si vous le souhaitez nous pouvons faire appel à un organisme de certification pour faire labelliser votre maison. De cette manière, vous pouvez disposer de données encore plus précises sur l’impact énergétique et environnemental de votre maison. En France, l’association Effinergie (www.effinergie.org) développe des référentiels liés à la performance énergétique des bâtiments mais vous pouvez aussi faire appel à d’autres organismes tel que Prestaterre certificateur du label suisse « MINERGIE » (www.minergie.fr) ou Maison Passive France qui délivre le label allemand « Bâtiment Passif » (www.lamaisonpassive.fr).

Ecorché d'isolation 1 Coupe de principe RT2012+

« RT 2012 + »

Les murs que nous proposons sont constitués de montants en ossature bois de 160mm. Sur la partie de la structure donnant sur l’extérieur de la maison, nous venons fixer un panneau de fibres de bois rigide de 35 mm qui va renforcer l’isolation thermique, assurer une bonne partie de la protection aux surchauffes estivales, servir de protection acoustique mais aussi de pare pluie.
Dans l’épaisseur de notre structure, nous intégrons des panneaux de laine de bois flexibles de 160mm d’épaisseur afin d’obtenir au total 195mm d’isolants pour une résistance thermique de mur de R = 5,1m2.K/W.
Sur la partie de la structure donnant à l'intérieur de la maison nous venons fixer un panneau de bois particules de type « BioSpan Vapour Block» à très faible émission de formaldéhyde, qui participe à la qualité de l’air intérieur. Il va assurer le contreventement de l’ouvrage et donc sa solidité ainsi que l’étanchéité à l’air du bâti.

En toiture nous posons au dessus des chevrons, 35mm de panneaux de fibres de bois rigides puis, entre les chevrons des panneaux de laine de bois flexibles de 140 mm et enfin sous les chevrons 120mm toujours de laine de bois flexible. Les 295 mm d’épaisseur d’isolants permettent d’atteindre un R = 7,85m2.K/W . Ils sont protégés en sous face par un film freine vapeur hygrorespirant assurant l’étanchéité à l’air de l’ensemble.

Au sol, sur vide sanitaire, nous posons sur la dalle un panneau de polyuréthane de 80mm d’épaisseur permettant d’obtenir un R = 3,45m2/K/W.
L’ensemble est recouvert d’une chape de 6 cm permettant d’apporter l’isolation phonique nécessaire et de bloquer les éventuelles émissions de formaldéhyde.

« Tendance Passive »

Pour les murs nous augmentons la largeur de notre ossature qui passe de 160 à 180mm. Elle reçoit des panneaux de laine de bois flexible en une couche de 180mm. A l’extérieur le panneau de fibres de bois rigide passe lui de 35 à 60mm d’épaisseur.
Nous obtenons au final un total de 240mm d’isolants un R = 6,05m2.K/W.

En toiture nous faisons passer l’épaisseur des panneaux rigides de fibres de bois au dessus des chevrons de 35 à 60mm. Nous conservons 140mm de laine de bois flexible entre les chevrons et sous les chevrons nous passons cette épaisseur de 120 à 140mm pour obtenir une épaisseur total de 340mm et un niveau de performance de R = 8,95m2.K/W.

Au sol, nous posons deux couches croisées de 56 mm d’épaisseur de panneaux de polyuréthane soit 112mm, permettant d’obtenir un R = 5,08 m2.K/W. Là aussi, l’ensemble est recouvert d’une chape de 6 cm permettant d’apporter l’isolation phonique nécessaire et de bloquer les éventuelles émissions de formaldéhyde.

« Passive »

Rappel : nos constructions ne sont pas labellisées. Pour ce niveau de performance, si vous souhaitez bénéficier d’un label, « BEPOS Effinergie », « Minergie » ou « Bâtiment passif » à vous de le décider et de le prendre en charge financièrement. En tant que constructeur, nous assurerons l’interface technique avec les experts de ces différents organismes certificateurs.

Pour les murs nous ajoutons à la solution « Tendance Passive » 40mm de panneaux de laine de bois flexible dans le doublage intérieur pour parvenir à 300mm d’isolants permettant aux mûrs d’offrir une résistance thermique de R = 7,9m2.K/W.

En toiture nous repartons de la solution utilisée en « Tendance Passive ». Nous renforçons cependant l’isolation avec 60mm de laine de bois flexible supplémentaires dans le doublage des plafonds suspendus pour atteindre un R = 10,6 m2.K/W et une épaisseur totale d’isolant de 400mm.

Au sol, nous faisons le même choix technique qu’en « Tendance Passive » avec deux couches croisées de 56 mm d’épaisseur de panneaux de polyuréthane soit 112mm, permettant d’obtenir un R = 5,08 m2.K/W. L’ensemble est là aussi recouvert d’une chape de 6 cm permettant d’apporter l’isolation phonique nécessaire et de bloquer les éventuelles émissions de formaldéhyde.



Quel que soit le niveau de performance thermique retenu, nous nous appliquons scrupuleusement à assurer la continuité entre les différents isolants placés en toiture dans les murs et au sol.
Ce travail, réalisé en parfaite concertation entre notre charpentier et notre plaquiste nous permet d’atteindre lors des contrôles intermédiaires et finaux, des niveaux de perméabilité à l’air toujours nettement inférieurs aux 0,6 m3/(h.m2) règlementaire.

Contrôle de perméabilité à l'air par "porte soufflante" :